Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 10:54
Hier soir étaient diffusés sur Arte les deux premiers épisodes d'une série de douze documentaires portant sur le dernier livre du Nouveau Testament, l'Apocalypse.

Loin de la tendance actuelle à la reconstitution de scènes, ces documentaires (en tout cas, pour les deux déjà diffusés) se signalent par une austérité à toute épreuve : des historiens assis devant une table sur fond noir, avec parfois des images de manuscrits. Et c'est tout. Et je dirai que c'est tant mieux. Le dernier documentaire que j'avais regardé, sur les Mayas, utilisait des reconstitutions de scènes et des mises en scène diverses, et je l'avais trouvé brouillon et incompréhensible. Dommage. Là, le problème ne se pose pas, le documentaire serait passé à la radio que ça n'aurait finalement pas changé grand-chose.

Ces documentaires sont remarquables pour plusieurs raisons : d'abord, l'impressionnante liste des intervenants. Ensuite, le fait que lesdits intervenants n'ont pas été forcés de prendre les téléspectateurs pour des andouilles en vulgarisant à outrance. Les points abordés sont parfois assez techniques (aaaaah, l'histoire du génitif subjectif ou objectif...) et le vocabulaire peut l'être aussi. Dans ce cas, les mots ou évènements mentionnés qui n'évoquent pas nécéssairement quelque chose chez le spectateur sont explicités en sous-titre.  Ainsi, lorsqu'un des chercheurs mentionne un fait ou un empereur, la date et éventuellement une courte explication sont donnés. En cas de mot technique, c'est une défnition qui apparait.

Enfin, et c'est à mon sens le principal atout de ces documentaires, on n'a pas cherché à raconter une histoire avec des intervenants qui se succéderaient et abonderaient tous dans le même sens. De nombreux points sont sujets à polémique chez les spécialistes, polémiques qui ne sont nullement dissimulées. Au contraire, pour chaque fait incertain, on nous donne un aperçu des différentes interprétations possibles, quelques chercheurs intervenant pour chacune.

C'est une très bonne chose : en Histoire, et particulièrement en Histoire antique, ou les faits sont lointains, le consensus est un objectif qui est très rarement atteint. En conséquence, ce documentaire ne cherche pas à présenter comme certains des faits ou des interprétations de texte quand il y a un doute à leur sujet. On nous présente en quelque sorte un "état de la recherche" sur différents points, comme par exemple l'expression "synagogue de Satan", au coeur du premier documentaire et pour laquelle on trouve, si ma mémoire est bonne, au moins trois courants d'interprétation.

Ce qui m'amène, au-delà de l'aspect formel du documentaire, à son sujet. L'Apocalypse est clairement un livre à part dans le Nouveau Testament, et qu'elle soit étudiée sérieusement dans un documentaire est une bonne chose.
Le premier documentaire consistait en une présentation de ce livre, son auteur, et, par le biais d'un extrait parlant de "Synagogue de Satan",  de la situation de la chrétienté au Ier siècle, en particulier comment la situer par rapport au Judaïsme.

Cette problématique était poursuivie dans le second documentaire, qui s'attachait pricipalement à l'incendie de Rome et à pourquoi les Chrétiens en avaient été accusés : qu'est ce qui a fait que ce qui n'était à l'époque qu'une secte mineure à Rome ait pu faire un coupable plausible et reconnaissable pour les habitants de Rome ? (Et c'est vrai que la question est intéressante, je n'y avais jamais pensé avant...).

Pour ceux qui ont raté la diffusion hier et qui seraient intéressés, les documentaires sont rediffusés dimanche à 14h, ainsi que mardi prochain à 9h55.

Les deux épisodes suivants seront diffusés samedi soir.

_____

P.S : Et encore merci au lecteur qui m'avait signalé cette émission.

Partager cet article

Repost 0
Published by Setebos - dans Divers
commenter cet article

commentaires