Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2008 3 16 /07 /juillet /2008 18:36

Gladiator est un film de Ridley Scott sorti en 2000, portant sur la fin du règne de Marc-Aurèle et sur celui de Commode, son successeur.

Ayant connu un grand succès, il me donne l’occasion d’aborder un thème intéressant : celui du traitement de l’Histoire dans les films.

Tout d’abord, une précision : bien que prenant place dans un contexte historique, en l’occurrence l’antiquité romaine, ce film ne se veut pas un film « historique ». Je ne lui reproche donc en aucun cas les (nombreuses) libertés qu’il peut prendre avec l’Histoire, qui ne lui enlèvent aucune de ses qualités. Le problème est, en fait, que certains (j’en ai déjà vu, si si) prennent ce genre de films, qui sont des divertissements, pour argent comptant. Voici donc une petite FAQ qui vous permettra de briller en société et de donner la réplique à votre petit cousin quand le film Gladiator arrivera sur le tapis, entre une conversation sur le cours de la bourse et une réflexion sur la détérioration regrettable de la qualité des terrains de golf de nos jours, non mais franchement, vous avez vu l’état du gazon à coté du 8è trou ?

 ______

Marc-Aurèle a-t-il été assassiné par son fils, Commode ?

Non.  Marc-Aurèle est mort d’une épidémie, de nature inconnue, à presque 60 ans (ce qui est honorable, pour l’époque).

Dans le film, Marc-Aurèle affirme qu’il n’a connu que 4 ans de paix sur 25 ans de règne, c’est vrai ?

Oui. Ironie du sort : l’empereur, qui était avant tout un philosophe stoïcien (ses Pensées sont toujours éditées) a passé la majeure partie de son règne à guerroyer contre les Parthes d’abord, en Orient, puis contre les Germains en Occident.

Marc-Aurèle a-t-il agrandi l’empire romain ?

Non. Contrairement à ce qui est montré au début du film Gladiator, les guerres menées contre les Germains ont été à but défensif uniquement. Depuis le désastre de Varus, qui a eu lieu pendant le règne d’Auguste et a vu la destruction complète de trois légions romaines, Rome ne tente plus de conquête en Germanie et confine les légions du Rhin et du Danube à un but défensif.

Mais au fait, il a existé ce Maximus ?

Eh bien non.

Dans ce cas, Marc-Aurèle ne voulait pas lui donner le pouvoir ?

Non.

Mais Marc-Aurèle voulait quand même rétablir la République romaine ?

Ahahahah !

Ah, c’était une vraie question ? Hum, non.  A cette époque, plus personne ne songe à rétablir la République. C’est une époque depuis longtemps dépassée.

Mais… ? Et ces pauvres sénateurs « représentants du peuple », même eux n’y pensent pas ?

Les sénateurs romains sont tout, sauf des représentants du peuple. Ils sont choisis dans l’aristocratie de la cité, et en aucun cas élus par les citoyens romains. Même sous l’époque de la République romaine, le régime tient davantage de l’oligarchie que de la démocratie. Sous l’Empire, le Sénat a perdu la majeure partie de son pouvoir, mais appartenir à l’ordre sénatorial (ou sont recrutés les sénateurs) reste l’un des plus grands honneurs possibles à Rome.

Maximus dit être « général en chef des armées du Nord ». Ca existe ?

Non. Chaque légion est dirigée par un légat, qui est une étape dans la carrière sénatoriale, le commandement suprême étant assuré par l’empereur. Il n’y a pas de généraux en chef, supervisant plusieurs légions dans une zone géographique donnée, avant le Bas-Empire (appellation très impropre, soit dit en passant, mais je reviendrai là-dessus une autre fois).

Un général qui devient esclave puis gladiateur, c’est possible ?

Hmmm… Non. De toute façon, depuis le règne d’Hadrien, entre 117 et 138, il n’est plus possible de vendre des esclaves comme gladiateurs. Ce sont donc des criminels et, majoritairement, des engagés volontaires. Et depuis le règne de Marc Aurèle, il n’est plus non plus possible de vendre des esclaves pour participer aux grandes chasses (venationes) organisées dans le cadre des jeux.

Puisqu’on parle de Marc-Aurèle et des jeux, il ne les a pas interdits comme dit dans le film ?

Non. Il n’aimait pas franchement les jeux (l’Histoire Auguste nous raconte qu’il lisait ou signait des rapports et des édits pendant qu’il y assistait), mais ceux-ci ont une importance immense dans l’empire romain, bien que leur rôle religieux initial soit passé en arrière-plan depuis la fin de la République. Les jeux étaient une occasion pour les empereurs de démontrer leur munificence, en offrant de somptueux combats au peuple romain. La disparition de ces spectacles aurait surement été très mal reçue.

Parlons de Commode, maintenant. La façon dont il est dépeint dans le film est bonne ?

C’est difficile à dire. Les auteurs antiques sont des sources importantes, mais à la fiabilité parfois douteuse, à cause d’une certaine tendance à la langue de vipère. Il parait certain que Commode n’était effectivement pas en très bons termes avec le Sénat, depuis qu’il en a déjoué un complot auquel était associé sa sœur, Lucilla (la sœur a donc bien comploté contre le frère avec l’aide du Sénat, mais contrairement à ce qui se passe dans le film, elle a échoué). Par la suite, de nombreux complots contre Commode sont déjoués, attisant la haine entre l’empereur et le Sénat, qui subit plusieurs purges. Ensuite, contrairement à son père, Commode apprécie effectivement beaucoup les jeux et contente la plèbe en en organisant. De fait, il est très populaire auprès du peuple et de l’armée, qu’il comble de cadeaux. Enfin, il semble effectivement présenter quelques traits de mégalomane, se traduisant par une volonté de remodeler les institutions selon sa volonté, en leur donnant de nouveaux noms, et même en rebaptisant Rome Colonia Lucia Annia Commodiana.

Mais par contre, il ne descendait pas dans l’arène, j’imagine ? C’est un peu trop, je trouve, cette scène avec l’empereur qui se bat en gladiateur.

Eh bien si. Commode descendait effectivement se battre dans l’arène, pour vaincre des gladiateurs et des fauves. Toujours invaincu (ceci dit, j’ai quelques doutes sur l’avenir d’un gladiateur qui oserait battre l’empereur. Mais les fauves, eux, s’en moquent), Il se fait représenter sur les statues et les monnaies en Hercule, portant une massue et vêtu d’une peau de lion. Ce goût des jeux a amené certains historiens anciens à affirmer qu’il était en fait le fils d’un gladiateur avec lequel sa mère aurait commis un adultère. (Quand je parlais de langue de vipère…)

Et il est mort dans l’arène ?

Non. Il est mort étranglé dans son bain, ce qui est quand même moins prestigieux.

A propos des combats de gladiateurs, la façon dont ils sont décrits dans le film est-elle réaliste ?

Je me dois hélas d’avouer mon inculture crasse en ce qui concerne les combats de gladiateurs. Les combats particulièrement sanguinolents du début me paraissent exagérés : les gladiateurs coutent cher à former et entretenir, les faire se massacrer ainsi ne serait pas rentable. Les carnages de ce genre existaient réellement, cependant : à Rome, ils avaient lieu aux heures les plus chaudes de la journée, quand l’amphithéâtre est le moins peuplé. Pour meubler ces intermèdes, on envoyait alors dans l’arène les condamnés à mort, les faisant se battre avec des gladiateurs entraînés, ou des fauves, ce qui revenait, au final, à une exécution. En ce qui concerne le combat qui est une reconstitution dans l’arène de la bataille de Zama entre Carthaginois et Romains, je ne sais pas. Je n’ai pas connaissance de ce genre de combats, n’ayant entendu parler de ce genre de reconstitutions pseudo-historiques que dans le cadre des naumachies, des batailles navales organisées dans des bassins, particulièrement couteuses et donc peu fréquentes.  Mais, comme je l’ai dit, mes connaissances dans ce domaine sont limitées.

Et à propos de la formule « ceux qui vont mourir te saluent » ?

Ah, Ave Caesar, morituri te salutant, la formule la plus célèbre associée aux combats de gladiateurs. Célèbre, mais hors de propos. En effet, bien que cette formule soit très connue et qu’on affirme un peu partout qu’elle était prononcée avant chaque combat de gladiateur (faites une recherche google, vous allez voir), elle n’est attestée qu’une seule et unique fois, rapportée par Suétone, lors d’un combat offert par l’empereur Claude. Supposer qu’elle était présente à chaque combat en présence de l’empereur semble abusif, et rien ne le prouve.

Euh, je ne voudrai pas déranger, mais le règne de Commode, c’est pas APRES Jésus-Christ ?

Si si. Visiblement, la traduction du texte qui ouvre Gladiator, et qui annonce fièrement que l’action prend place durant l’hiver 180 av. J.-C., a été réalisée par un stagiaire. La version anglaise annonce, elle, la bonne date.

______

Bon, c’est tout ce qui me vient à l’esprit, je complèterai éventuellement plus tard, si jamais un point important me revient.

Comme on peut le constater, le cadre historique de Gladiator se résume à cela : un cadre. Le film utilise le contexte historique pour déployer un scénario n’hésitant pas à multiplier les entorses historiques en tout genre, bien que certains faits réellement historiques viennent supporter la trame et l’alimenter. Ce qui ne l’empêche nullement d’être un très bon film.

Moralité : si vous voulez apprendre l’histoire, regardez des documentaires, n’espérez pas obtenir des connaissances devant des films.

Partager cet article

Repost 0
Published by Setebos - dans Histoire romaine
commenter cet article

commentaires

jean-némard 02/02/2017 16:40

j'en est marre

isabelle 02/02/2017 16:36

c est mieux que wikipedia mon chou

jacques 02/02/2017 16:39

merci

jacques 02/02/2017 16:37

oui ta raison isa

lea78 03/01/2010 18:26


je voudrais signaler que Maximus a existé ton blog est très bof... Des informations ne sont pas toutes justes !! Rectifie les ?! ciaoo :D


BOODHDA 08/10/2009 18:19


TRUTH BOODDHA MEISSSONNIER LYCEE ST FR ASSISE SUITE FEATURING BOODDHA INSTANT DE GIVENCHY BOUDE P 2006 CAISSE DE DPEOTS ET DE CONSIGNATINOS ITTREM ICHELIN NASA 2006 APRT 5 P 5 CH CVIL TOKYO
EXCHANGE BIBLIO DE CITE UNIVERSITAIRE DE PARIS ET BNP 1984 AUTOMATISATIONS DES RESEAUX 1989 VOL 1 P 504 15565 URSAAF 1959 491 REMNUERATION PROSTITUTION HAZELL KELLEY KATE BECKINSALE YAMINA BELBEY
ANIA KISIEL SOPHIE MARCEAU

TITLE CRAIG SMITH DAME DE PIQUE MICHELLE WILLIAMS P 167 AVANT SCENE OPERA 230 P 67

ROCAMBOLE 43 P 163
42 P 87
41 P 91
39 P 137
38 P 57


TITLE CHARLIZE THERON MAURICE DEKOBRA SERENADE AU BOURREAU P 139 AVANT SCENE OPERA 226 P 55

FORMULES 12 P 135

IDEM GOUT DE LA FORME EN LITTERATURE P 141

TITLE CITY N 46 R MAPPLETROPE WNISTON KIRSTEN DUNST DAME DE SHANGAI COLUMBIA FILM CHRISTOFLE OREFREVE DE PARIS A PARIS JB POUR LA NUIT PHILLIP MORRIS REMY MARTIN VSOP AVANT SCENE OPERA 225¨P 59

FRAM 17 P 35
16 P 35
15 P 33
14 P 45

TITLE KIRSTEN DUNST N FROBENIUS VALET DE SADE P 65 AVANT SCENE OPERA 228 P 93

FORMULES 11 P 141
10 P 87


TITLE EMMA WATSON ST WARNER L WILLOWES P 75 AVANT SCENE OPERA 227 P 61

FORMULES 8 P 163
5 P 107
4 P 113


TITLE GLADIATOR D GRAM P 81 AVANT SCENE OPERA 229 P 45

FORMULES 1 REVUE DES LITTERATURES A CONTRAINTES P 129
2 P 87
3 P 79


TITLE J AIME LIRE MAXIMU N 26 AUBERGE SANS RETOUR DE 9 A 13 P 39 AVANT SCENE OPERA 224 P 77

LE ROCAMBOLE 37 P 63
36 P 81
34 35 P 175
33 P 81
32 P 79



TITEL SERIE NOIRE K KIJEWSKI TA LANGUE AU C HAT P 119 KATE WINSLET AVANT SCENE OPERA 237 P 61

LE ROCAMBOLE 31 P 63
30 P 79
28 29 P 119
27 P 79
26 P 41


TITLE PANTHER D HOLLYWOOD 15 P 105 AVANT SCENE OPERA 223 P 41 ET 42

ROCAMBOLE 17 P 93
16 P 77
15 P 81
14 P 93
13 P 91
12 P 91
11 P 79
10 P 73


mohamed FAHLI 19/09/2008 08:02

merci